Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Un Jour, Une Musique.

Non.

6 Juillet 2015 , Rédigé par Léonard Sanchez Publié dans #Rock Français

“Une gonzesse de perdue C'est dix copains qui reviennent.”

Renaud

Marche à l'ombre (1980)

Titre : Où c'est qu'j'ai mis mon flingue ?

Artiste : Renaud

Genre : Chanson française

Pourquoi cette musique ?

Car c'est l'une de mes préférés du chanteur français, surement l'une qui dégage explicitement le plus de violence , toutes les phrases sont faite pour descendre quelqu'un ou quelque chose. Pas étonnant que ça soit un gars tendance extrême gauche qui me l'a fait découvrir.

Cet album, marche à l'ombre est le premier gros succès du chanteur au bandana rouge, c'est aussi l'album le plus rock, sans accordéon. Il devint également plus populaire ce qui déplu fortement aux fans de la première heure. (est-ce des fans alors ? Large question).

Des pavés et des grenades

Tant qu'y'aura d'la haine dans mes s'ringues Je ne chant'rai que pour les dingues

Ça donne le ton de tout les couplets de sa chanson. Parole incisive, acide et sans compromis comme cette excellente rime :

Rien à foutre de la lutte d'crasses Tous les systèmes sont dégueulasses !

Complètement anti-système comme le fait cette allusion au drapeau anarchique :

J'peux pas encaisser les drapeaux Quoi qu'le noir soit le plus beau.

Pourquoi aujourd'hui ?

Par rapport à ce qui se passe en Grèce, je voulais envoyer un son qui sort de toute cette soupe médiatique qu'on nous vomis depuis des jours, des semaines et des mois. Quelque chose qui tranche. Et qui nous rappelle qu'y aussi des gars dans les bistrots qui ont en absolument rien à foutre.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article