Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Un Jour, Une Musique.

N'arrête pas.

14 Octobre 2015 , Rédigé par Léonard Sanchez Publié dans #Piano

"La maxime de l'improvisateur est: la sécurité en dernier. Il suit la «pensée du tremblement». Voilà pourquoi, souvent, pendant mes concerts, je danse avec le piano, je me lève, je me penche en arrière, je me lance sur les cordes. Les docteurs me disent que c'est très mauvais pour mon dos et, c'est vrai, je souffre de douleurs pénibles, mais ils ne savent pas ce que je vis."

Keith Jarrett

The Köln Concert (1975)

Titre : Part I

Artiste : Keith Jarrett

Genre : Jazz

Pourquoi cette musique ?

L'album de solo de piano le plus vendu de tout les temps, que cela soit en jazz ou en classique. The Koln Concert est la raison pour laquelle l'homme fait de la musique. Il est difficile de résumé ce que l'on peut ressentir en écoutant le premier mouvement de ce concert mythique donné à l'Opéra de Cologne en 1975.

Pour ma part, c'est un sentiment de bonheur qui m'envahi pendant les 20 premières minutes jusqu'au décollage de Keith Jarret qui me fait frissonner à chaque écoute. Je tiens à préciser que ce morceau est une improvisation. Rien n'est écrit, rien n'est prévu, tout est sur une corde raide, prêt à basculer. Mais rien n'égal le talent d'improvisation au piano de ce Keith Jarrett là. Technique, sensibilité, savoir, perception; talent.

Egôlatrie.

Génie musical et ego surdimensionné, voilà qui résumerait en une phrase l'artiste d'un point de vue extérieur.

Sachez par exemple qu'un simple éternuement peut faire partir Keith Jarrett de scène, sous les hués le plus souvent et le Koln Concert a bien failli ne jamais voir le jour car le piano n'était pas à la hauteur du talent de monsieur Jarrett. Il hésita à jouer jusqu'à la dernière minute avant de commencer avec les quatre premières notes qui reprennent le thème musical de la sonnerie de rappel de la salle de Cologne.

Et c'est de ça qu'est né l'une des plus grande improvisation au piano de l'histoire.

Pourquoi aujourd'hui ?

"Il faut prendre son temps pour l'écouter, il faut le faire seul".

C'est la phrase que l'on m'as dite aux vendanges quand j'ai demandé quelle était cette curieuse pochette d'album chez un ami et au même moment, un autre pote arrive en me disant "Ah ça oui, ça s'écoute pas à l'apéro". Puis un nouveau collègue qui me lance "ça; y a pas mieux.".

Je n'avais pas besoin de plus pour savoir ce que j'allais écouter en premier en rentrant chez moi. Et cela fait plusieurs jours que j'écoute ce concert avec attention et je peux vous dire que : oui. y a pas mieux.

Que la musique soit avec vous, chaque jour !

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article