Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Un Jour, Une Musique.

Tous à l'abri 111.

13 Novembre 2015 , Rédigé par Léonard Sanchez Publié dans #Rock Français

Avec Fallout 4, Bethesda aurait pu prendre appui sur les exemples d’écriture livrés par Obsidian avec New Vegas, soigner la répartition de son contenu en s’inspirant de Skyrim, prendre en compte dix années de grogne de sa communauté et passer à la vitesse supérieure. Cette nouvelle aventure post-nucléaire emprunte malheureusement une autre route, certes loin d’être honteuse mais assurément moins éclatante : celle d’un titre tampon entre deux Elder Scrolls.

Gamekult

Rock Around The Bunker (1975)

Titre : Rock Around The Bunker

Artiste : Serge Gainsbourg

Genre : Variété française

Pourquoi cette musique ?

Parce que l'inégalable voix et interprétation de Gainsbourg y est à son paroxysme, profondeur sensuelle et critique acide, musique à deux vitesses avec un passage "sombre" et un autre "joyeux", chacun traitant à sa façon la tragédie Nazi et la bonté du rock. Véritable musique complète qui ne souffre d'aucun défaut tant ce qu'elle fait passer comme sentiment est limpide. Extrait des paroles :

Y tombe Des bombes Ça boume Surboum Sublime Des plombe Qu'ça tombe Un monde Immonde S'abîme

Album qui tape là où il faut.

(Extrait à nouveau, wiki : )

Dans ce disque peu connu, Serge Gainsbourg traite de l'Allemagne nazie. Le chanteur fut contraint de porter l'étoile jaune en 1942.

Sur le plan musical, l'artiste puise dans les genres Rockabilly et Rhythm and blues. Sur le plan du texte, la majorité des titres évoquent le nazisme. Ainsi Nazi Rock évoque la Nuit des Longs Couteaux, Tata teutonne,Zig-zig avec toi, Est-ce est ce si bon et SS in_Uruguay"> Uruguaym>m>, dépeignent de façon grotesque des personnages de Nazis, tandis que J'entends des voix >off traitm>e d'Hitler lui-même. Enfin deux étonnants titres consacrés à arget="_blank" href="https://fr.wikipedia.org/wiki/Eva_Braun">Eva Braun : Evaem>, et une interprétation de Smoke Gets in Your Eyes dont il est question dans Eva.

Il y joue comme d'habitude avec les mots et leurs sonorités, y compris au sujet des camps de la mort :

Sont-ce qu'insensés assassins ? Est-ce ainsi qu'assassins s'associent ? Il eût fallu en plus qu'en Prusse Ces processus se sussent !

Gainsbourg révèlera plus tard qu'il avait écrit pour cet album une chanson intitulée Le silence du pape, mais qu'il se refusa à l'éditer, se méfiant d'éventuelles réactions hostiles des milieux catholiques similaires à celles ayant accompagné la sortie de Je t'aime... moi non plus.

Bien que l'album soit sorti plusieurs années après Mai 1968, dans un monde où une certaine provocation était largement admise (Hara Kiri, Charlie Hebdo, .org/wiki/Jean_Yanne">Jean Yanne...) ainsi que la dérision sur l'époque de l'Occupation (La Grande vadrouille), Gainsbourg semble avoir été le premier à traiter sur le même mode ce thème beaucoup plus sensible, sans créer de vagues médiatiques particulières ni contre, ni pour l'album.

Pourquoi aujourd'hui ?

Fallout 4 étant sorti il y a 3 jours et étant un grand fan de la série, je cherchais une musique qui me rappelle non pas la seconde guerre mondiale mais plutôt l'idée d'une vie en dehors d'un Bunker (un Abri dans Fallout). Je trouve en plus de cela que l'ambiance schyzophrène de la musique colle bien à l'ambiance apocalyptico-déjanté de la célèbre série de Jeux vidéo.

Que la musique soit avec vous, chaque jour !

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article