Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Un Jour, Une Musique.

Oh Rory...

19 Novembre 2016 , Rédigé par Léonard Sanchez Publié dans #Blues - Country Blues - Blues Rock

L'homme qui m'a ramené au blues

Eric Clapton (un p'tit guitariste anglais)

Calling Card (1976)

Titre : Do You Read Me

Artiste : Rory Gallagher

Genre : Blues Rock

Origine : Irlande

Membres

Pourquoi cette musique ?

Je confesse, devant ma guitare... oui... je ne connaissais pas Rory Gallagher... 

Mais il n'est jamais trop tard pour apprendre n'est-ce pas ? Ce génie Irlandais du Rock a influé les plus grands, et quand je dis les plus grands, je parle bien de Clapton, d'Hendrix et de Page. 

En parlant d'Hendrix, dans une interview de Jimi , à la question : "Qu'est-ce que ça vous fait d'être le meilleur guitariste du monde?", il répondit : "Je ne sais pas, demandez à Rory Gallagher!" 

La musique du jour est un authentique morceau de Blues Rock, premier titre de l'un de ses meilleurs albums studio, un album aux influences diverses, typique de l'avant-gardisme Gallaghérien.

 

Le jeu de Rory (by Wiki)

Rory Gallagher a baigné toute son enfance dans la culture folklorique irlandaise. Il se passionne pour le blues, mais aussi pour le rock d'Eddie Cochran, d'Elvis Presley et de Chuck Berry. Quand Muddy Waters vint enregistrer en Angleterre et qu'on lui demanda avec qui il aimerait jouer il cita tout de suite : Rory Gallagher.

Gallagher fut certainement un des plus grands guitaristes de son époque mais surtout un des plus originaux. Il avait en effet réussi à articuler ses chorus dans une rythmique sous-jacente, ce qui fait que lorsqu'il partait en solo on avait toujours l'impression qu'un guitariste rythmique jouait derrière lui. Cette technique terriblement exigeante fait que Gallagher n'a eu que très peu de successeurs, peut-être Stevie Ray Vaughan, Angus Young d'AC/DC, ou Tommy Emmanuel, dans un autre style musical.

Gallagher fut un extraordinaire virtuose. Parti d'un rock-blues assez rustique dans Taste, il a su très tôt assimiler des influences diverses dans son jeu pour en faire un des plus complets du rock. De plus en plus hard dans les années 1980 (le cataclysmique live "Stage Struck"), il a toujours su garder une sensibilité très bluesy qui le démarque des autres guitar heros.

Pour résumer, malgré son incroyable dextérité et sa science musicale, Gallagher est toujours resté profondément près de son public, qui l'adorait, et totalement authentique.

À partir de Photo-Finish, en 1978, le son de Rory augmente systématiquement en volume et en puissance. Néanmoins, comme d'autres grands guitaristes des 70's, il reviendra au blues dès 1987 sur l'album Defender, et surtout sur Fresh Evidence où l'on peut entendre des cuivres, de l'accordéon, de la mandoline et de la national-steel. Sur le disque posthume, Wheels Within Wheels, on peut même y retrouver du flamenco.

 

Pourquoi aujourd'hui ?

Deux bonnes semaines que l'album tourne en boucle dans mon Ipod. C'est du caviar Irlandais.

Que la musique soit avec vous, chaque jour !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article