Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Un Jour, Une Musique.

L'art mineur.

23 Juin 2017 , Rédigé par Léonard Sanchez Publié dans #Rock Français

Qui-est ce qui a de drôle les blaireaux là ? Ça va pas la tête ? Initiez-vous à la peinture.

Serge Gainsbourg

Love on the beat (1984)

Titre : Sorry Angel

Artiste : Serge Gainsbourg

Genre : Serge Gainsbourg

Origine : Paris (France)

Article connexe :

Tous à l'abri 111

Pourquoi cette musique ?

Une des plus belles musiques de Gainsbourg porté par son texte aussi noir que pouvait l'être l'âme de l'artiste français le plus torturé. Il cite notamment cette musique lors de son célèbre face à face avec Guy Béart chez Bernard Pivot, où il dit que cette musique fait partie de ses meilleures.

Béart VS Gainsbarre

Lien vers la vidéo

Hormis la réelle tristesse voir Gainsbarre mal parlé à tout ce qui bouge, j'aimerais remettre en perspective ce que les gens pensent retenir de cet interview au fond très intéressant et à la forme déplorable. Gainsbarre dit que la musique (hors classique) est un art mineur et qu'en comparaison, l'architecture, la peinture, la littérature, la poésie sont des arts majeurs.

Il ne dit pas que la musique est mineure dans l'art, il dit que l'attribut de la musique est lui même mineur puisque d'autre art (majeur donc) nécessite une initiation par un maître. La musique ne nécessite aucun apprentissage particulier pour être exercé (toujours hormis la musique classique), que tout le monde peut en faire, tout le monde peut en jouer et tout le monde peut en chanter par soi-même et sans l'aide de quelqu'un d'initié, contrairement aux autres arts.

C'est à la fois une insulte à la musique mais quelque part une vérité objective. Gainsbarre définit là la musique populaire tout simplement. Au moment où vous créez par vous même sans initiation, votre création sera forcément mineur face à une création d'un artiste qui aura passa sa vie à l'apprentissage de son art à travers les connaissances d'un maître. Cela ne veut pas dire que cela sera moins bien, mais si on raisonne par l'absurde, il sera difficile à quelqu'un qui pige rien à la musique d'écrire une symphonie alors qu'il sera très simple pour un compositeur d'écrire une musique populaire.

Pourquoi aujourd'hui ?

Cela reste un sujet à débat même pour moi. Je pense que cette notion mineur/majeur est trop binaire et demanderais à être nuancé. Je pense aussi que Gainbarre avait bu un verre de trop ce soir là. Comme souvent.

Que la musique soit avec vous, chaque jour !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article