Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Un Jour, Une Musique.

Mémoire de Kong.

11 Septembre 2017 , Rédigé par Léonard Sanchez Publié dans #Heavy Metal

Disons que nous avons été classés dans la scène métal, c'est vrai qu'on a un gros son mais on ne s'est jamais revendiqué comme un groupe métal car on n'en a pas non plus tous les stéréotypes, tu vois ce que je veux dire ? On a essayé de projeter cette énergie, ce son là dans d'autres ambiances.

Reuno

Mémoire de singes (2007)

Titre : Mémoire de singes

Artiste : Lofofora

Genre : Heavy Metal

Origine : Paris

Membres :

  • Reuno - chant (depuis 1989)
  • Phil Curty - basse (depuis 1989)
  • Daniel Descieux - guitare (depuis 2001)
  • Pierre Belleville - batterie (2002-2009)

Pourquoi cette musique ?

L'un des derniers survivants de la vague fusion des années 90, mélangeant principalement du Heavy avec des doses de Funk, Reggae et Hip Hop; Lofofora (d'un nom d'un cactus mexicain reconnu pour ces déviances hallucinogènes) est l'un des plus connus et reconnus groupe de Metal Français. Matez ça !

De mémoire de singes, on avait jamais vu ça, une pareille agitation parmi ceux qui marchent debout. 
Trois millions d'années à déconner et voilà le résultat : la terre brûlée, la mer ruinée et dans le ciel un trou. 
Et bien riez maintenant, pauvres fous ! N'ayez pas de regret, on en aura bien profité. 
C'était le prix à payer, nous reste à finir en beauté. 
Non, personne ne saura jamais ce qu'on aurait pu faire,ce qu'il restait à essayer. 

Kong vs Kong

J'ai maté Kong : Skull Island l'autre soir, vous savez, ce film de Kaiju (monstre japonais) qui a la côte en ce moment. Et bah... c'est bien de la merde.

J'ai compris assez rapidement que le réalisateur n'avait pas l'intention de développer ses personnages, peut-être parce que le scénario était digne d'un jeu vidéo des années Atari ? J'ai aussi compris rapidement que le film se moquait plus ou moins bien des films de guerre sur le Vietnam et c'est plutôt un bon point. Cependant, j'ai pu me confectionner un dressing entier de pull blanc avec cette foutue histoire débile qui nous prends pour des débiles, qui se veut débile et qui rate la cible trois fois sur quatre. 

Je crois que le problème vient du contraste en le réaliste saisissant de l'univers et son côté Kitch assumé, le décalage ne m'a pas convaincu. Par exemple, pour montré qu'on est bien dans les années 70, on poste un van de hippie devant la maison blanche avec des figurants qui manifestent contre la guerre. C'est fin. C'est vraiment un blockbuster moyen, sauvé par les images de synthèse; une belle photo et quelques traits d'humour qui dépasse jamais le stade de la convenance déjà bien écrasé par d'autre film du genre.

Bref, un film sous développé qui en annonce d'autre, qui est moins pire que le dernier Godzilla (la purge absolue) et qui est infiniment moins bon que le King Kong de Peter Jackson. Je crois qu'à trop vouloir trop mélangé pour le fun (film de monstre, de guerre, d'aventure, de parodie), Kong Skull Island à oublié le principal : essayer de ne pas nous rendre plus con après un divertissement !

Pourquoi aujourd'hui ?   

De mémoire de singe, j'avais pas vu un film aussi nul depuis longtemps !

(Et il ne suffit pas de mettre des bons titres de musiques des années 70 pour que le film devienne meilleur ! Cette vieille arnaque auditive !)

Que la musique soit avec vous, chaque jour !

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

francois 12/09/2017 09:28

j'aime bien Lofo, mais leurs derniers albums beaucoup moins ... sais pas pourquoi, albums trop uniformes, moins "mélodiques", .... Mes préférés : "Dur comme fer" (titre du même nom, "Charisman", "les liquides de mon corps", ...) et "les choses qui nous dérangent" (ici encore pour le titre du même nom, "humide song", l'émouvant "l'éclipse" et le délirant "buvez du cul" !!). Le live est aussi superbe ("lames de fond"), à écouter de toute urgence !!