Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Un Jour, Une Musique.

Quand tu cites.

18 Octobre 2018 , Rédigé par Léonard Sanchez Publié dans #Rap Français

Certains rappeurs aujourd’hui aiment bien dire qu’ils font du multi-syllabisme, mais ça existe depuis Du Bellay, depuis Dante ! Les mecs, on dirait qu’ils ont inventé l’électricité !

Lucio Bukowski

Chanson (2018)

Titre : Les corbillards ne payent pas de parcmètre

Artiste : Lucio Bukowski & Mani Deïz

Genre : Rap Fr, Hip Hop

Origine : Lyon

Pourquoi cette musique ?

Rare sont les rappeurs qui citent Sartre, Calaferte et Orwell dans leurs interviews. Se donner un genre avec le pot de confiture ? Si on lit correctement, peut-être un peu mais au fond, je parle bien ici d'artiste poète qui aiment la poésie et toutes ses branches de manière sincère et véritable. Lucio Bukowski fait partit de ceux-là. Engagé contre le faux engagement de certains rappeur, il dit préférer Booba au artiste hip hop qui se la joue antisystème en allant chez Ruquier car pour lui, l'ultra libéralisme du Lunatic est justement un vaccin contre ce système; si on prends du recul deux secondes, on comprend que tout ça est faux et devient alors contre productif.

De mon point de vue, je ne suis pas certain que l'on ai tous le recul nécessaire pour avoir cette vision des choses... et je regardais une superbe vidéo de coluche qui résume ma pensée par l'une de ses phrases : même mauvaise, de la publicité reste de la publicité (en substance). Tout ça se discute et c'est déjà très bien qu'un rappeur s'intéresse à autre chose que les banlieues, les belles voitures et les femmes objets.

Pourquoi aujourd'hui ?   

Puis y a ce genre de rap, forcément.

Que la musique soit avec vous, chaque jour !

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article