Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Un Jour, Une Musique.

L'espoir des beaux jours.

20 Mars 2019 , Rédigé par Léonard Sanchez Publié dans #Jazz Instrumental, Fusion

Le Jazz n'est pas autant un style qu'un processus musical. C'est faire une minute de musique pour une minute de temps.

Bill Evans

You Must Believe In Spring (1977 - édité après sa mort en 1981)

Titre : You Must Believe In Spring

Artiste : Bill Evans

Genre : Jazz

Origine : Plainfield (New Jersey)

Membres :

Pourquoi cette musique ?

Bill Evans... l'un des plus mythiques pianiste du monde du Jazz. Il enregistra peu avant sa mort cet album tout aussi mythique You Must Believe In Spring (dont le titre éponyme a été en parti composé par les Français Michel Legrand et Jacques Demy) à l'ambiance triste et profonde. Triste car dans cette partie de la vie du pianiste, il perdit quelques années auparavant la femme de sa vie qui se donna la mort et triste prophétie, celle de son frère qui se donna également la mort deux années après la sortie de cet album qui fut édité cette fois après la mort d'Evans par son amie et productrice Helen Keane qui fit en sorte d'arranger l'album pour que ressorte toute cette profonde tristesse, une sorte de blues...

Wanalyse :

W : S'il n'a jamais fait partie de « l'avant-garde », Bill Evans a profondément révolutionné l'approche du trio et du piano jazz. Il a su incorporer dans son discours une certaine couleur harmonique provenant de ses influences classiques (les impressionnistes français : Fauré, Debussy et Ravel, mais aussi Chopin, Scriabine…). Son art du voicing (choix des notes pour les accords) toujours sur la partie médium-supérieure du clavier pour libérer de la place au jeu de basse de son contrebassiste, son sens des subtilités rythmiques (accentuations, polyrythmie, « displacement », etc.) et de la mélodie alliés à une extrême sensibilité font de lui un des pianistes majeurs de l'histoire du jazz.

Son répertoire était constitué, en grande partie, de chansons de Broadway et Tin Pan Alley — dont de nombreuses valses — , qu'il reprenait inlassablement, mais il a aussi été un compositeur inspiré. Nombre de ses compositions sont devenues des standards du jazz : Waltz for Debby, Very early, Turn out the stars, Time remembered…


Pourquoi aujourd'hui ? 

C'est le printemps, profitons !
Que la musique soit avec vous, chaque jour!

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article