Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Un Jour, Une Musique.

Vers la mer.

30 Décembre 2019 , Rédigé par Léonard Sanchez Publié dans #Jazz Instrumental, Fusion

“La mer est sans routes, la mer est sans explications.”

Alessandro Baricco

Trident (1975)

Titre : Land of the Lonely

Artiste : McCoy Tyner

Genre : Jazz

Origine : Philadelphie (Pennsylvanie)

Trio :

Pourquoi cette musique ?

Ma rencontre avec McCoy Tyner remonte à ma découverte de My Favorite Thing de John Coltrane l'année dernière à la même époque où le pianiste jouait au côté déjà d'Elvin Jones et du bassiste Steve Davis ici remplacé par le surlégendaire Ron Carter.

Si Coltrane éblouit forcément par son jeu imposant, celui du jeune McCoy lui tenait pourtant tête en l'accompagnant avec une puissance digne du colosse d'Hamlet. Bref, je pourrais passer des heures à parler de ses solos de piano sur My Favorite Thing mais c'est bien de l'album Trident que je vais parler aujourd'hui.

Scriabinesque.

Je n'ai jamais caché mon amour pour la musique d'Alexandre Scriabine et notamment l'une de ses dernières œuvres Vers la flamme.

Je ne saurais dire. Mais tout l'album de McCoy Tyner me renvoie à cette incandescente impression d'infini que possède l'opus 72 du compositeur Russe. Imaginez, McCoy Tyner joue ici du clavecin et du celeste. Il faut avoir une confiance sans limite pour oser jouer ces instruments dans la musique Jazz et c'est bien de ce bois là que sont fait Tyner, Carter et Jones. Leur musique me bouleverse, c'est exactement le style de Jazz que j'aime aujourd'hui, à 29 ans, c'est exactement le type de musique que j'aime. C'est pas loin d'être ma chose favorite.


Pourquoi aujourd'hui ? 

Moins de 300 vues sur Youtube... ça reste entre nous n'est-ce pas ?
Que la musique soit avec vous, chaque jour!

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article