Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Un Jour, Une Musique.

Presque le jardin d'Eden.

10 Août 2021 , Rédigé par Léonard Sanchez Publié dans #Rock Psychédélique - Indie Rock

“On dit toujours que c'est d'un ver que sort le papillon ; chez l'homme, c'est le papillon qui devient un ver.”

Henry de Montherlant / La Reine morte

In-A-Gadda-Da-Vida (1968)

Titre : In-A-Gadda-Da-Vida

Artiste : Iron Butterfly

Genre : Rock Psychédélique, Hard Rock

Origine : San Diego

Pourquoi cette musique ?

W : In-A-Gadda-Da-Vida est considérée comme une chanson importante dans l'histoire du rock parce que, avec la musique de Blue Cheer, de Jimi Hendrix et de Steppenwolf, elle marque l'articulation entre le mouvement psychédélique et le heavy metal : Summertime, Voodoo Child (Slight Return) et Born to Be Wild sont révélatrices des rythmes lourds et intenses à venir du heavy metal. En 2009, VH1 classe le morceau en 24e position dans son classement des plus grandes chansons de hard rock de tous les temps

Une histoire fréquemment racontée à propos du titre de la chanson est qu'elle s'intitulait au départ « In The Garden of Eden » mais que, au cours d'une session d'enregistrement, le chanteur, Doug Ingle, était trop ivre pour articuler correctement, ce qui entraîna une certaine confusion. Une note dans la pochette du best of du groupe indique que le batteur, Ron Bushy, écoutait le morceau avec un casque et qu'il avait mal entendu la réponse d'Ingle à une question qu'il lui avait posée. Une autre explication, fournie en 1995 lors de la nouvelle sortie de l'album, indique qu'Ingle était ivre et/ou drogué et que Bushy se contenta de retranscrire les marmonnements du chanteur.


Pourquoi aujourd'hui ?   

Je vous "épargne" la version longue.
Que la musique soit avec vous, chaque jour!

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
in a gada da vida c'est plutôt un français qui parle très mal anglais non ?
Répondre
L
Balle perdue.