Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Un Jour, Une Musique.

La reine de la harpe.

10 Décembre 2021 , Rédigé par Léonard Sanchez Publié dans #Classique - Baroque - Romantique

Henriette Renié (1875-1956), harpiste prodige, a été élève de composition de Théodore Dubois au Conservatoire de Paris et y a obtenu un second prix en 1895. Elle a composé essentiellement pour son instrument, notamment un Concerto pour harpe et orchestre (1901) et un Trio pour violon, violoncelle et harpe ou piano (1901-1902). Elle a aussi laissé une Sonate pour violoncelle et piano (publiée en 1920). Elle a reçu pour sa musique de chambre le Prix Chartier décerné par l’Académie des Beaux-Arts.

Florence Launay

Henriette Renié (1875-1956)

Titre : La danse des lutins

Compositrice : Henriette Renié

Genre : Romantique

Origine : Paris


Playlist Spotify


Pourquoi cette musique ?

W : Elle commence l'étude de la harpe à cinq ans avec Hasselmans et remporte son Premier prix de Conservatoire pour l'instrument en 1887. Elle étudie ensuite avec Charles Lenepveu et Théodore Dubois, obtient son prix d'Harmonie en 1891 et en 1896 ses prix de contrepoint, fugue et composition.

Dès 1901, elle crée son concerto aux Concerts Lamoureux. Elle refuse une invitation de Toscanini pour effectuer une tournée aux États-Unis, au motif qu'elle ne peut rentrer si sa mère tombe malade.

Henriette Renié se présente au poste d'enseignante au Conservatoire de Paris. La raison officielle du refus invoque ses convictions religieuses, malvenues dans le contexte du vote alors tout récent de la loi de séparation de l'Église et de l'État ; en réalité, c'est le fait de confier un poste aussi important à une femme qui se conçoit difficilement à l'époque. Elle se consacre à l'enseignement et à la composition jusqu'à sa mort. Henriette Renié a créé l'une des méthodes d'apprentissage de la harpe les plus utilisées. 


Pourquoi aujourd'hui ?

Ah les compositrices oubliées...
Que la musique soit avec vous, chaque jour!

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Ravie de découvrir une nouvelle fois une compositrice que l’Histoire a voulu oublier...<br /> Cette musique à la harpe est subjuguante.
Répondre
L
Oui dommage qu'elle soit si peu connue.