Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Un Jour, Une Musique.

L'horizon bleu.

16 Mai 2022 , Rédigé par Léonard Sanchez Publié dans #Variété

Je fais des chansons comme un pommier fait des pommes.

Charles Trenet

La Mer (1946)

Titre : La Mer

Artiste : Charles Trenet

Genre : Chanson française

Origine : Narbonne


Playlist Spotify


Pourquoi cette musique ?

En 1943, alors qu'il se rend de Montpellier à Perpignan en train en compagnie du chanteur Roland Gerbeau, du pianiste Léo Chauliac et de son secrétaire, Charles Trenet observant le paysage défiler, longeant souvent la côte méditerranéenne est inspiré et en une vingtaine de minutes écrit la chanson La Mer, s'inspirant paradoxalement non pas de la Méditerranée mais de l’étang de Thau qui défilait à la fenêtre de son wagon1. La musique sera arrangée avec le concours de Léo Chauliac.

La mélodie vient de Heart and Soul de 1938.

Néanmoins, Trenet ne croit pas au potentiel de la chanson qu'il trouve « solennelle et rococo » et ne l'enregistre pas tout de suite. Il la propose à la chanteuse Suzy Solidor qui la rejette en prétextant : « Des chansons sur la mer, on m'en envoie dix par jour ! ».

À la fin de l'année 1945, Roland Gerbeau enregistre la chanson avec Renée Lebas.

En 1946, l'éditeur musical Raoul Breton pousse Charles Trenet à enregistrer la chanson. Léo Chauliac absent, est remplacé par le pianiste de la maison d’édition, Albert Lasry5qui réalisera l'orchestration "symphonique". La même année, lors du voyage de Trenet aux États-Unis, c'est la version américaine écrite par Jack Lawrence, intitulée Beyond the Sea, qui permet à La Mer de remporter alors un énorme succès et qui la fait désormais entrer au patrimoine musical français.

À la mort de Charles Trenet en 2001, plus de 70 millions de copies de La Mer ont été vendues.


Pourquoi aujourd'hui ?  

Une mélodie qui touche directement le cœur.
Que la musique soit avec vous, chaque jour!

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article