Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Un Jour, Une Musique.

Nicholas Angelich; le plus Français des pianistes américains.

21 Juillet 2022 , Rédigé par Léonard Sanchez Publié dans #Piano

On ne verra plus ce doux colosse, comme encombré par son corps massif, marcher d’un pas incertain vers le clavier, poser les mains sur les touches, et nous faire entrer dans un monde où tout se trouve à sa juste place, à commencer par sa propre personne.

Sophie Bourdais

Nicholas Angelich (1970-2022)

Pièce : 3 Intermezzi, Op. 117: No. 1 in E-Flat Major

Compositeur : Johannes Brahms

Interprète : Nicholas Angelich

Genre : Romantisme

Origine : Cincinnati (Ohio)


Playlist Spotify


Pourquoi cette musique ?

Né à Cincinnati aux États-Unis, le 14 décembre 1970 d'un père violoniste d'origine yougoslave et d'une mère pianiste native d'URSS, Nicholas Angelich commence l'étude du piano à l'âge de cinq ans, initié par sa mère, et donne son premier concert à sept ans avec un orchestre de chambre, jouant le Concerto pour piano no 21 en do majeur, K. 467 de Mozart.

Mais les grandes écoles de musique américaines n'ayant pas de cursus d’études supérieures pour de très jeunes talents, les parents de Nicholas Angelich se tournent alors vers une amie qui a travaillé avec le grand pianiste Aldo Ciccolini, professeur au Conservatoire national supérieur de musique de Paris. La famille profite de vacances pour se rendre à Paris, où Nicholas Angelich passe une audition privée auprès d'Aldo Ciccolini. À l'âge de treize ans, il intègre ainsi le Conservatoire où ses professeurs sont Aldo Ciccolini, Yvonne Loriod et Michel Béroff. Il travaille aussi avec Marie-Françoise Bucquet, Leon Fleisher, Dmitri Bashkirov et Maria João Pires.

Reconnu comme l'un des grands pianistes classiques de notre époque, Nicholas Angelich s'est produit dans le monde entier, avec les plus grands orchestres, sous la direction de chefs prestigieux : Charles Dutoit, Louis Langrée, Marc Minkowski, Kurt Masur, Hugh Wolff, Myung-Whun Chung, Daniel Harding, Sir Colin Davis, Valery Gergiev.

Passionné de musique de chambre, il joue régulièrement avec les frères Renaud et Gautier Capuçon, avec entre autres Joshua Bell, Maxim Vengerov, Gérard Caussé, les quatuors Ébène, Ysaye, Prazak. Quoique surtout interprète du répertoire classique et romantique, il s'intéresse aussi à la musique contemporaine, celle de Messiaen, Stockhausen, Pierre Boulez, Eric Tanguy. Il crée le Concerto sans orchestre pour piano de Pierre Henry. Il participe au Progetto Martha Argerich à Lugano.


Pourquoi aujourd'hui ?   

Atteint d'une longue maladie respiratoire, Nicholas Angelich bénéficie d'une transplantation pulmonaire. Mais la greffe échoue et Nicholas Angelich décède à 51 ans d'une infection du greffon, le 18 avril 2022. J'avais eu la chance de le voir jouer avec Agerich il y a quelques années.
Que la musique soit avec vous, chaque jour.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article