Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Un Jour, Une Musique.

La beauté des cordes.

28 Juillet 2022 , Rédigé par Léonard Sanchez Publié dans #Flamenco - Bossanova - Acoustique - Tango

Ses pièces sont largement inspirées par le folklore sud-américain, mais montrent aussi sa connaissance des compositeurs européens. De par ses voyages, ce grand guitariste pan-américain nous a laissé une œuvre très éclectique et riche d'influences.

Wikipédia

Agustin Barrios Mangore (1885-1944)

Pièce : Una Limona Por El Amor De Dios

Compositeur : Agustin Barrios Mangore

Interprète : Ana Vidovic

Genre : Musique classique

Origine : San Juan Bautista (Paraguay) / Korlovac (Croatie)


Playlist Spotify


Pourquoi cette musique ?

Son nom de naissance est Agustín Pío Barrios. À partir de 1932, il se fait appeler « Nitsuga Mangoré », du nom d'un leader guarani de la résistance à la colonisation espagnole au Paraguay (pourtant Nitsuga est tout simplement son prénom écrit à l’envers), puis « Agustín Barrios Mangoré ». Il lui arrivait de s'habiller en indien guarani lors de ses concerts.

Il étudie la guitare, la composition, l'harmonie et le contrepoint à Asunción où il est l'élève de Gustavo Sosa Escalada, puis d'Antonio Jimenez Manjón. Il se consacre par la suite entièrement à la composition et donne de nombreux concerts.

D'abord célèbre au Paraguay, il se produit ensuite dans une grande partie de l'Amérique latine et des Caraïbes : Argentine, Uruguay, Venezuela, Salvador, Mexique, Cuba, Costa-Rica etc. Il tourne en Europe en 1934-1936 (Belgique, Allemagne, Espagne et Royaume-Uni).

Dès 1909, il réalise de nombreux enregistrements pour le phonographe, invention alors récente. Ces enregistrements sont de précieux témoignages sur sa virtuosité et restent parfois la seule trace de ses compositions. À cette époque les enregistrements se faisaient d'un seul jet et ne laissaient aucun droit à l'erreur. Il maîtrisait aussi le solfège et plusieurs de ces morceaux furent conservés ainsi par ses élèves. Ces partitions calligraphiées étaient d'une perfection incroyable et les doigtés y étaient scrupuleusement notés.


Pourquoi aujourd'hui ?  

Ce n'est pas la première fois qu'Ana joue sur ce blog, une pointure du genre.
Que la musique soit avec vous, chaque jour!

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Magnifique, mais alors. Plein de douceur et de mélancolie.
Répondre